Compte rendu de la MONTAGN'HARD (07-07-2012)

MONTAGN’HARD

(07 Juillet 2012 - 113 kms pour 9000 m D+)

 

En dernière minute j’ai décidé de participer à un ULTRA en préparation de l’UTMB (fin Août). LA MONTAGN’HARD !!!!

 

Je me suis couché la veille vers 21H30 et n’ai pas sombrer dans le sommeil avant 23H30, le réveil qui sonnait à 01H00 et je prenais la route pour St Nicolas de Véroce (74 – Haute Savoie). Que le réveil fut dur mais bon c’est comme ça, faut faire avec !!!!!!!

 

Allez !!!  direction St Nicolas de Véroce 02H30 de route pour un départ à 05h00.

Arrivé sur place j’arrive à me trouver une petite place sous un arbre non loin du départ et du retrait des dossards.

Direction la tente afin de retirer le dossard numéro 200 puis retour à la voiture pour la fin des préparatifs.

En me préparant je vois Cyril COINTRE prendre la direction du départ, puis je me dirige à mon tour vers l’arche de départ.

Petit Briefing de l’organisateur et un petit message personnel d’un coureur et signaleur en la personne de Jean-Marc ROUX pour un ami sportif et habitant du village qui nous a quitté avant de lâcher les fauves pour cette course au profil bien cassant.

 

 

 

04H49 le départ est donné je me porte bien, placé en avant poste avec cinq autres coureurs dont Cyril COINTRE, le profil est montant en ce début de course ça ne va pas très vite normal c’est le début mais j’attends une descente, et là les premiers lâchent les chevaux mais je continue mon bonhomme de chemin, tout va bien pour le moment.

Je continue ma descente avant d’être rattrapé par Jean-Marc précité qui m’explique qu’il fait cette année la grande boucle pour son ami et sportif qui nous a quitté (accident de vélo) avec qui il faisait pas mal de courses et des Run and Bike, chapeau à lui c’est un beau geste, nous continuons à discuter et lui souhaite bonne route (il finira 7 ème général et premier V2).

 

 

Pour ma part je continue ma course et sent que quelque chose se trame sur la suite de cette course et non des moindres.

Juste avant le premier Check Point je croise un signaleur qui me dit en passant que je suis 14 me à ce moment là de la course puis me voici au premier Cp il est 06H27 mais je ne vais pas bien, j’ai un gros coup de mou certainement au peu de sommeil mais je continue je m’hydrate et mange mais rien n’y fais.

 

Nous remontons vers BIONNASSAY Cp2 et là je fais la rencontre d’un coureur avec qui nous avions sympathisé à l’Ultra Trail Ardéchois que j’avais appelé « mon sauveur » car je n’avais même pas pensé à lui demander son nom souvenez vous il m’avait donné un cachet de sel,

 

( http://trail-passion.blog4ever.com/blog/lire-article-452651-9276249-ultra_trail_de_l_ardechois__28_04_2012_.html  )

 

Il s’agit de Jean-Philippe LEFIEF,

 

 

cela m’a fait plaisir, on échange quelques mots et je continue ma course mais toujours en étant pas du tout dans la course et en contemplant le paysage qu’il m’est offert.

 

 

 

08H23 : arrivée au Cp 2 - BIONNASSAY (26 ème)

 

Nous arrivons au pont suspendu où nous devons passer un par un en marchant, pont traversé je décide de prendre une photo

 

 

puis je reprends mon petit bonhomme de chemin, je laisse passer pas mal de coureurs qui semblent être dans un bon jour, pas comme moi. !!!!!!

 

Les paysages sont magnifiques

 

 

et le parcours est toujours autant cassant, ça monte ça descend les cuisses en prennent plein la gu…. !!!!

 

10H17 : Cp 3 MIAGE 10H17 (30 ème)

12H45 : Cp 4 TRE LA TETE (34 ème)

14H00 : Cp 5 Les CONTAMINES (36 ème)

 

Nous arrivons à la bifurcation avec le 60 kms, c’est à dire au 55ème kms (bifurcation sous la ferme des Marmottes à l’arrivée sur la crête de l’épaule du Mont-Joly) plusieurs coureurs sont autour du bénévole en se demandant s’ils continuent, j’arrive à leur hauteur et le bénévole crie mon dossard et me pose la question tu continue ou arrête ????? , ni une ni deux je décide de continuer il m’est impossible de renoncer à diminuer le parcours je suis parti pour le long je le finirai coûte que coûte même si je dois le finir en rampant et en utilisant les 36 Heures octroyer pour le finaliser.

 

Alors je continue, tourne à gauche car à droite c’est le retour vers l’arrivée, je lève la tête et aperçois croyant être le Mt JOLY tant attendu le sommet de la montagne qu’il faut atteindre.

 

 

Je le monte et discute avec quelques randonneurs qui descendent en nous encourageant, je monte je monte pas très vite mais tant que je peux mettre un pied devant l’autre c’est bon signe. !!!!

 

Ca y est !!!! j’arrive au sommet et m’aperçois qu’il ne s’agit pas du tout du mont Joly mais du Mont GEROUX qui culmine à 2283 M et que le Mont Joly et derrière ce dernier.

 

 

Le parcours redescend pour enfin voir le sommet du Mont Joly bien caché au passage par ces petites montagnes ça y est je suis au pied de ce dernier,

 

 

il faut donc monter pour atteindre le sommet culminant à 2525 M  où se trouve le Cp 6 que j’atteins à 16H48 : Sommet du Mt JOLY. (29 ème)

 

 

Quelle vue et quel vent également  juste le temps de prendre une photo

 

 

et je décide de reprendre la route en descendant par les crêtes direction le Cp 7 à 10 Kms plus bas que j’atteints à 18H01 Cp 7 : LES TAPPES (29 ème)

 

21H07 Cp 8 : Le BOLCHU (42 ème)

23H47 Cp 9 : La COMMANDERIE (20 ème)

 

Au départ du ravitaillement je décide de suivre deux coureurs et finirais la course avec eux, au cours du parcours on fait de plus en plus connaissance, ils viennent tous deux de BESANCON et il s’agit de Benoît MESSIN dossard 94 avec son PACER (Accompagnant) Jérôme il me semble je ne sais plus au moment de la rédaction de mon CR, désolé pour lui.

 

En cours de chemin il commence à pleuviner qui n’annonce rien de bien, le terrain devient gras à souhait nous traversons des champs où nous croisons des vaches qui nous barrent le passage où il faut user d’intelligence et de patience pour les bouger, de ne pas glisser car le terrain est en devers de temps à autre et de faire attention aux appuis assez fuyants avec l’addition de la boue et des cailloux, tous les obstacles passés nous arrivons trempés car la pluie a augmenté d’intensité à 05H10 Cp 10 : Le MONUMENT (27 ème)

 

Nous patientons quelques minutes afin de voir si dans un premier temps la pluie allait cesser ou baisser et dans un second temps voir si l’organisation faisait quelque chose pour cette fin de parcours car il pleut abondamment et nous devons rejoindre à nouveau le Mt JOLY par les crêtes où le parcours dans un jour normal est assez technique alors là vous rajouter la pénombre, le vent et la pluie avec des vêtement trempés je vous laisse imaginer. !!!!!

 

Après dix minutes la pluie ne cessant pas et que nous avons le feu vert de l’organisation, nous décidons de franchir ce dernier obstacle  ensemble avec comme devise on part à trois on revient à trois.

 

Remercions les bénévoles du Cp et nous reprenons notre périple le mot est bien trouver vu la situation nous montons direction les crêtes à fleur de falaise.

 

 Il pleut de plus en plus la pluie travers mon K-Way, je commence à sentir l’eau ruisselait sur mon buste, nous sommes dans le brouillard enfin nuages peut-être, le vent souffle à décorner les bœufs plus nous prenons de l’altitude, nous commençons à avoir froid mais plus question de faire demi tour car les crêtes sont à quelques pas et pas question de s’arrêter il faut continuer coûte que coûte parfois même courir pour se réchauffer, nous avons froid incroyable les bourrasques, elle nous font tituber légèrement et nous ralentissent parfois lorsque nous les avons de face.

 

Je me dis parfois quand tu entends les disparitions malheureuses de certains randonneurs par manque d’équipements je comprends avec ce que l’on subit que la montagne est un milieu dangereux que l’on ne peut apprivoiser, nous continuons notre progression, parfois lorsque le terrain nous le permet nous trottinons ça monte ça descend, le terrain est gras, parsemé de cailloux et de plaques glissantes mais nous voyons le bout du tunnel le sommet du Mt JOLY est à nouveau à porter de main, nous accélérons car nous avons très froid, je me prends même à courir le petit sommet avant le Mt JOLY avec une aisance incroyable tellement j’ai froid j’encourage mes deux comparses puis arrivé au pied du Mont Joly  Cp 11 : Retour Mt JOLY (Pas de Check vu le temps exécrable je comprends que les bénévoles ne soient pas restés au sommet) le balisage nous indique de contourner le sommet par une face de ce dernier en devers au travers des rochers avant d’arriver à une petite cabine d’un téléski où nous attendent des bénévoles avec un chauffage au gaz, que ça fait du bien nous grelotons mais la fin du calvaire est là.

 

Nous nous arrêtons plus d’une vingtaine de minutes nous nous changeons, faisons sécher nos habits tout en discutant.

 

Les bénévoles nous expliquent qu’ils nous attendaient car nous sommes les derniers a avoir été autorisés à traverser les crêtes et que les concurents suivants se sont vus prendre un parcours de substitution afin d’éviter ce que nous avons traversé, un des bénévoles nous annonce par talki-walki au Pc courses, je pense que l’organisateur doit être rassuré.

 

Nous continuons à nous réchauffer tout en discutant puis il est temps de reprendre la route et de finir cette course.

 

Il ne reste que pratiquement que de la descente, quelques coureurs nous reprennent mais nous serons avisés à notre arrivée que notre classement sera changé vu la réalisation du grand parcours par rapport à ceux qui ont couru avec le parcours de substitution mais peu importe le classement n’était pas en jeu lors de cette course vu mon état de forme.

 

Enfin l’entrée du village nous arrivons et passons l’arche main dans la main, il est 10H09, au final à la 29 ème sur les 215 partants.

 

Superbe course, super parcours, de magnifiques anciennes et nouvelles rencontres, de magnifiques paysages à en couper le souffle.

 

Que la montagne est belle mais reste tout de même imprévisible et jamais ni personne ne la domptera alors attention à vous, vous qui la pratiquer.

 

Merci à l’organisation et à tous les bénévoles pour la réussite de cet évènement mener d’une main de maître et sûrement à l’année prochaine dans une autre condition physique.

 

A+ Stf du Team.



18/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres